Groupe Cerisy-Saclay

 

Jeudi 6 avril - 19h - CentraleSupélec, Chatenay Malabry

Le projet Cerisy-Saclay repose sur un partenariat entre l’Université Paris-Saclay et le Centre Culturel international de Cerisy-la-Salle.

 

Son but : favoriser une approche pluridisciplinaire des problèmes contemporains ; fédérer les divers établissements du Campus Paris-Saclay autour d’un projet transversal pérenne porté par des étudiants.

 

Le principe : organisation sur le Campus d’un « mini-Cerisy » annuel fondé sur un dialogue sciences  dures – sciences humaines, en écho à un colloque de Cerisy auquel le groupe aura assisté. Un colloque choisi pour sa thématique se prêtant particulièrement à une approche transversale…

 

 

Table ronde : Faut-il sauver l’attention ? – Dialogue entre neurosciences et pédagogie

Jeudi 6 avril 2017 à 19 h, à l’École Centrale Paris

 

En 2016, les enfants de quatre à six ans passent chaque jour plus de deux heures devant un écran. Sollicitée par un monde hyperconnecté, l’attention est devenue un bien précieux, le fameux « temps de cerveau disponible » qui fait polémique. Pourtant, tablettes et smartphones ont investi les espaces de transmission de savoir. En France, l’Éducation nationale envisage de doter chaque élève d’une tablette en classe de cinquième. L’école jouerait-elle contre son camp ?

Traditionnellement, l’apprentissage scolaire est associé à la concentration, à la fois objectif et moyen de la transmission des savoirs. Un élève capable de diriger son attention est mieux armé pour appréhender le son environnement. Mais le monde n’a-t-il pas changé ? Face à ce dilemme, les acteurs du secteur pédagogique divergent.

Grâce aux récentes avancées des neurosciences, il semble désormais avéré que l’activité cognitive de l’enfant impacte durablement son régime attentionnel, les jeunes années étant critiques pour l’établissement des schémas neuronaux et cognitifs. Ces résultats scientifiques peuvent-ils être constitutifs en eux-mêmes d’une pédagogie ?  Place au débat !

 

 

Avec :

Yves Citton, professeur de littérature à l’Université de Grenoble, auteur de Pour une écologie de l’attention, Seuil, 2014. Co-directeur du colloque de Cerisy « Archéologie des medias et écologie de l’attention », 2016.

Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherches en neurosciences cognitives (Inserm – Lyon), auteur de Le Cerveau funambule, Comprendre et apprivoiser son attention grâce aux neurosciences, Odile Jacob, 2015.

Jeanne Parmentier, responsable de l’innovation pédagogique à l’Institut Villebon Georges Charpak.

Cassandra Potier Watkins, chercheuse à Neurospin, collaborant avec Stanislas Dehaene au développement de pédagogies nouvelles sur tablettes.

 

 

Accès à l’évènement Facebook