Vera Icona (Les scientifiques)

 

Vera Icona (Les scientifiques)

L’installation/performance Vera Icona propose une réflexion sur le rapport de l’image et du visage dans la société contemporaine.

Elle est inspirée par la légende de la « Vera Icona » (l’image vraie) qui ouvre l’histoire politique et philosophique des images occidentales, de l’icône à la vidéo contemporaine. Le terme désigne l’une des premières images « non faite de la main de l’homme ». L’empreinte du visage du Christ laissé sur le voile tendu par Veronica sur le chemin de croix à Jérusalem donne à contempler une image-empreinte qui s’apparente à la photographie, bien avant que celle-ci ait été effectivement « inventée ».

Sur les traces de la « Vera Icona » à Jérusalem, l’installation/performance propose une métaphore de sa légende, dans les nouvelles images non faites de la main de l’homme, produites par les milliers de caméras de surveillance de la ville.

Grâce à un sytème vidéo en réalité augmentée, l’installation met en abyme les visages des régardés-surveillés et ceux des spectateurs de ces images. L’installation propose une méditation sur la relation homme-image. Elle invite le spectateur à s’envisager au centre de son univers, loin des normes établies et des sociétés de contrôle. Une performance d’acteurs et circassiens accompagne cette installation. Vera Icona (installation-performance) constitue un des volets du projet de recherche artistique développé par Véronique Caye sur la mise en scène de l’image dans le spectacle vivant.

 

 

Ce projet a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projet Coup de pouce 2017, session 3.

Retrouvez la liste de tous les lauréats